Gichin Funakoshi, né le 10 novembre 1868 à Okinawa dans les îles Ryukyu au Japon, décédé en 1957, est considéré comme le père du Karaté moderne.                                                    

 

 

 

                

.

Histoire du karate

Le Shotokan-ryū est un art martial japonais, qui fait partie du Karaté-do. Ce dernier est issu de l’école Shorin ou Shōrin-ryū de maître Matsumura (1809-1896).

 

L’un de ses élèves, appelé Gichin Funakoshi (1868-1957), devenu maître à son tour, développa son propre style et l’appela Shotokan.

 

 

Shotokan :

Le style Shotokan vient du nom du dojo que Maître Gichin Funakoshi créa au Japon pour faire connaître le Karaté au Japon. C’est grâce à lui et beaucoup d’autres maîtres que le Karaté se répandit dans le monde entier. .


Le style Shotokan est le plus pratiqué en Europe. Ses techniques sont simples et efficaces ; le fils de Gichin FUNAKOSHI, Yoshitaka, le développa  en un style puissant et très stable. Ce style est issu des trois styles de combat à mains nues, sans armes, connus sur l'île d'Okinawa: le Naha-Te, le Tomari-te et le Shuri-te, eux-mêmes issus de mélange d'arts martiaux chinois et d'autres influences réunies sous le nom d'Okinawa-Te .


Gichin FUNAKOSHI, originaire d’Okinawa île située au sud du Japon, le nomma Karaté ; il modifia le sens de l’idéogramme Kara "chinois" en "vide" autre interprétation du même idéogramme.
Il rajouta le préfixe “Do” qui signifie “La Voie” et le Karaté-Do devint:
La Voie de la Main Vide. Cela l'associait à l’esprit des Samouraïs et leur recherche du “Budo” ou recherche de la Voie par la pratique de l’art martial dans un but pacifique.

Shomen Gichin Funakoshi est considéré comme le Père du karaté moderne. Il est l'importateur du karate-dô au Japon et créateur du style Shotokan, il a fait évoluer la forme initiale du karaté d'Okinawa.

À l’origine, Funakoshi pratiquait les deux écoles qui dominaient (shorei-ryū et shorin-ryū). Après une dure pratique de ces deux formes de karaté, Funakoshi parvint à développer une nouvelle forme de karaté-do, un modèle plus simple, combinant les idéaux de shorei-ryū et de shōrin-ryū. Le karaté qu’il enseigna à ses étudiants reflétait les changements opérés par Anko Itosu, y compris la série de kata de Heian/Pinan.

Funakoshi changea également les noms des kata de son programme d’étude pour les rendre plus agréables aux oreilles des Japonais.

 

Le Karaté Shotokan fut officiellement reconnu en 1939. Avant de s'éteindre en 1957, Gichin FUNAKOSHI forma de nombreux élèves :  Kanazawa, Nakayama, OhshimaHirokazu, Obata, Taiji Kase, Okuyama, Egami, Harada, Hironishi, Takagi, Nishiyama...

 

 

DOJO

Le karaté se pratique dans un dojo. Littéralement en japonais dō signifie la voie et jō le lieu, le dōjō est le lieu où l'on recherche la voie.

 

Le salut

Le salut est très important en karaté. Il s'agit d'un acte de courtoisie qui exprime le respect du pratiquant pour ses partenaires d'entraînement et pour la discipline elle-même.

Le salut peut se faire de deux façons différentes, debout et assis.

 

Le salut debout (Ritsurei) :

On l'effectue lorsque l'on travaille avec un adversaire ou lors d'un combat, d'un kata et en entrant et sortant du tatami. Les karatéka se placent face à face, en musubi-dashi, les paumes de mains sur le côté des cuisses et s'inclinent sans quitter l'adversaire des yeux.
Par contre, on salue en regardant au sol à l'entrée et sortie du tatami pour "exprimer son humilité profonde ».

 

Le salut à genoux (Seyza) :

Il se fait en début et fin de séance entre le professeur et ses élèves. Les élèves s'alignent face au professeur (sensei), le plus gradé à sa gauche par ordre de grade et de ceinture :

Au signal "
seiza" du plus gradé, les élèves se mettent à genoux. Le senpai annonce:


SHOMEN NI REI: Salut aux fondateurs de l'école (Gichin Funakoshi)


SENSEI NI REI : Salut au professeur


OTAGA NI REI : Salut entre les pratiquants

 

Pour saluer en seiza il faut poser la main gauche au sol puis la droite, les mains se rejoignent en triangle, on s'incline vers le sol puis on repose la main droite sur la cuisse droite et la main gauche sur la gauche .

enfin, le sensei se relève, suivi des élèves (kiritsu)

Après un dernier salut debout "rei", l'échauffement peut commencer .

 

 

Le Sensei (Le maitre) signifie enseignant. Il se place du côté du Kamiza. Si vous arrivez en retard, saluez en entrant dans le dojo d'abord, saluez le sensei, et demandez alors la permission de rejoindre le groupe.

 

Le sempai peut être; le plus ancien élève du professeur, le plus ancien élève lors d’une séance, quelqu'un de plus ancien par rapport à un autre, le sempai signifie celui qui a commencé avant vous. l’élève le plus gradé, et lorsqu’il y en a plusieurs du même grade, c’est le plus ancien. Il veille, pendant le cours à ce que les élèves respectent bien toutes les règles du dojo. Tout pratiquant dans un dojo est le sempai de quelqu’un…

 

Le Kohaï. Le Kohaï est celui qui à moins d'expérience que vous. Veuillez aider quiconque a besoin de votre expérience, pas avec une attitude de supériorité, mais comme modèle, avec la simplicité et la modestie de celui qui transmet ses  connaissances acquises par l'effort, et la persévérance. Rappelez-vous, qu’il y aura toujours quelqu'un plus haut gradé que vous.

 

 

LES GRADES

 

 

Kamiza, le mur frontal, est le cœur du Dojo.Le

Sensei se place ici.

 

Shimoza, est situé en face. Les élèves en face du Sensei.

 

Joseki: les assistants  et les ceinture noires se placent de ce coté.

 

Shimozeki, est le côté opposé au Joseki.

           SENSEI

 

 

 

           SEMPAI

 

 

 

 

 

 

            KOHAI

Karate Club Sorguais - La plaine sportive - Chemin de Lucette - 84700 SORGUES  .

karateclub.sorguais@free.fr